Oiseau mange insectes
Extraits du "Langage des oiseaux" Attâr

 

IRAN / Persepolis, il y a 2500 ans...
Bas relief de Farah-Vahr

Vous trouverez ici un trés vieux personnage, sculpté dans une montagne prés de Shiraz en Iran. Les Iraniens pensent que c'est la sculpture de "Ahura-Mazda", le Dieu dans la religion de Zoroastre. Mais c'est incorrect, cette sculpture est celle de "Forohar". En ancien langage Pahlavi (période Sassanide et avant), le mot signifie "Farah + vahr". Farah signifie Charisme et Vahr possesseur. Aussi la signification de "Farah-Vahr" est "propriétaire (porteur) du Charisme (ou être charismatique)".

Qu'est-ce-que le "Farah-Vahr"?

En réalité, il s'agit du corps astral, le corps fluidique, le corps éthérique...
L'âme est la semence qui développe et déploie le corps astral dans le corps énergétique, dans le corps physique.
L'âme est créée pour être éternelle, mais elle utilise quelques corps et enveloppes. En chaque corps, elle continue son développement. Mais en même temps, chacun de ses corps se développe aussi : le corps physique grandit un moment, et aprés quelque temps commence à se détériorer et devient sans intérêt à rester en compagnie des autres corps. Aussi l'âme et le corps astral le quittent pour vivre et grandir dans une autre dimension qui n'est ni limitée par le temps, ni par l'espace. Elle est libre et peut voyager partout à une vitesse vertigineuse. Elle est ainsi dépeinte avec des ailes puissantes et des plumes. C'est une représentation symbolique de sa capacité de déplacement à grande vitesse. Il est le véhicule de l'âme dans chaque dimensin spirituelle, et l'âme est celle qui sort du cercle enfermant du corps fluidique et de son fantôme.

Contrôle de l'EGO par le chercheur sur le chemin

bas relief du chercheur

La part élevée de la personne (âme) réside en dehors du cercle aux deux aigles du corps astral, il a une couronne. Sa main droite salue la divinité, et de la main gauche brandit l'anneau du pacte éternel : le contrôle de l'égo par les croyances vertueuses, les pensées droites, les mots adaptés et doux. Elle/il agit correctement, elle/il pense avec intégrité, elle/il parle avec droiture. Mais pour rester intègre, le chercheur doit être le roi de son/sa propre existence. Elle/il doit capturer tous ses mauvais comportements et pensées et les enfermer dans la prison de son contrôle intérieur. Le chercheur doit se confronter, combattre et contrôler son ego et tous ses attributs.

IRAN / Yazd, Temple Zoroastrien, de nos jours...

Bas relief de farahVahr Yadz

Ce grand personnage, l'âme dans le corps astral est vivant dans notre corps comme un énorme et puissant oiseau, un Simorg dans sa cage.
Pratique d'exercices et enseignements du "chemin de l'évolution substantielle" conduit au développement des capacités enfouies du coeur et à l'ouverture de sa "porte secrète" vers les dimensions spirituelles. Par la réalisation de cette étape importante, le chercheur peut s'envoler librement loin du monde matériel limité. La force gravitationelle n'affecte en aucune manière le splendide oiseau. Sur le chemin de l'évolution substantielle, le chercheur développe ses capacités cachées pour évoluer en un trés bel oiseau, le SIMORG .

 

IRAN / Zanzan, dragon de Dashkasan, Kundalini ou force-serpent

Dragon de Dashkasan

Un autre centre d'énergie du corps physique est la colonne vertébrale : elle est nommée en langue Sanscrit "Shucohmna". En ce centre, réside un circuit d'énergie électrique puissante : la Kundalini, ou force-serpent : celle-ci est habituellement inactive. Mais il est possible de l'éveiller par certaines méthodes et exercices, et de la développer ainsi en un trés puissant et dangereux dragon. Celui-ci est dangereux, car réveillé et difficile à contrôler.
Aussi, selon le principe basique du chemin de l'évolution substantielle, le chercheur n'est pas autorisé à s'engager en de quelconques méthodes qui résulteraient à développer la Kundalini. En effet, le dragon réveillé s'enroule autour du Simorg et l'empêche de voler, le retenant lié à la terre et à la matérialité du monde. Le Simorg doit alors lutter et battre le dragon pour redécouvrir sa liberté naturelle et sa légèreté joyeuse afin de s'extraire et de s'élever.

 

Moucharabieh
Oiseau la huppe
Textographie Simorg
Textographie Simorg
Voliere du Simorg